Cacouna – Terix-Envirogaz a reçu une aide financière de 1,3 M$ des mains du député Jean D’Amour pour le projet de démonstration de liquéfaction de gaz naturel, sur le site de l’usine de biométhanisation à Cacouna le vendredi 18 septembre.

Installé devant les deux grandes tours de production, Éric Tremblay de Terix-Envirogaz accueille avec joie la nouvelle. «Ça nous donne un coup de main essentiel pour l’entreprise. Nous voulons faire compétition au diesel», a-t-il commenté. Il souligne également que l’un des clients potentiel de son entreprise sera Gaz Métro. Dans deux mois, les installations seront prêtes à produire ce carburant nouveau genre.

Le biogaz amassé proviendra à la fois du lieu d’enfouissement et de l’usine de biométhanisation, avec comme source principale les résidus de table. Le gaz naturel permettra à moyen terme de réduire les émissions de gaz à effet de serre des véhicules de transport. Il servira notamment à propulser les bateaux de manière plus écologique.

«C’est un projet porteur pour l’environnement et l’économie de notre région. On espère que ce projet fera école à travers le Québec», a commenté le député-ministre Jean D’Amour. Ce dernier affirmait que le biogaz produit à Cacouna permettrait de diminuer les gaz à effet de serre de 3 000 tonnes par année, soit l’équivalent de retirer environ 900 véhicules des routes.

Questionné sur les habitudes des citoyens concernant le compostage, Jean D’Amour ne s’en fait pas outre mesure. «C’est un développement comme on a vécu avec le recyclage, il y a encore de l’éducation à faire, c’est une autre étape. Il faut que ça continue, c’est un projet avec une dimension sociale qui est rentable», a-t-il compété.

Info Dimanche, 2015

[En ligne] http://www.infodimanche.com/actualites/actualite/259335/13-m$-pour-terix-envirogaz-et-lusine-de-biomethanisation

© 2019 Coeffiscience. Tous droits réservés. Conception & réalisation du site par HPJ.