Actualités du secteur


Le groupe pétrolier britannique va construire une unité pilote aux Etats-Unis pour tester la technologie Infinia sur les déchets en PET. -

Un nouvel intervenant apparaît sur le marché du recyclage chimique. Le britannique BP annonce en effet avoir développé une technologie baptisée Infinia pour traiter les déchets en polyéthylène téréphtalate (PET) difficiles à recycler – tels que les barquettes noires et les bouteilles colorées – et obtenir un matériau similaire au vierge et apte au contact alimentaire. Pour éprouver ce procédé, le groupe pétrolier va investir 25 millions de dollars dans la construction d’une unité pilote à Naperville (Illinois), aux Etats-Unis, à côté de son centre de recherche et développement. Elle devrait entrer en service fin 2020.

Déploiement

Pour Charles Damianides, vice-président de BP en charge des technologies pétrochimiques, des licences et du développement commercial, « BP est engagé à développer pleinement et à commercialiser ce procédé. Nous avons une longue expérience et une capacité d’industrialisation éprouvée [le groupe maîtrise la purification de l'acide téréphtalique (PTA) depuis le milieu des années 1950] et nous croyons fermement que cette innovation contribuera à rendre tous les types de déchets en polyester recyclables à l’infini. » BP envisage d'ores et déjà de déployer cette technologie dans plusieurs usines à travers le monde. Le groupe considère qu'il évitera ainsi que « des milliards de bouteilles et de barquettes en PET ne finissent dans des décharges ou des incinérateurs chaque année ».

Source : Emballages Magazine
© 2019 Coeffiscience. Tous droits réservés. Conception & réalisation du site par HPJ.