Actualités du secteur


Le géant albertain des sables bitumineux s’apprête à donner un sérieux coup de pouce au gouvernement du Québec pour atteindre ses cibles de réduction de GES.

4,75 millions de barils de diesel par année, sans une seule goutte de pétrole. C’est ce que Suncor pense être capable de produire dès 2024 à ses installations de Montréal-Est. Le Québec pourrait ainsi doubler sa consommation de carburant vert.

Radio-Canada a obtenu un document confidentiel qui détaille ce mégaprojet. L’investissement serait considérable, puisqu’il impliquerait la construction de cinq nouvelles usines.

Le biocarburant serait fabriqué à partir de graisses animales, d’huiles végétales et d’huiles de cuisson usagées. Le produit serait ensuite mélangé au diesel pétrolier que Suncor raffine déjà (50 millions de barils par année).[Extrait du document de présentation du projet.]Le projet impliquerait la construction de nouveaux bâtiments à Montréal-Est.

Avec son projet de diesel renouvelable hydrotraité, Suncor indique dans son document que les émissions de GES pour produire ce biodiesel seront réduites de 95 % par rapport au diesel conventionnel.

Source : Radio-Canada
© 2020 Coeffiscience. Tous droits réservés. Conception & réalisation du site par HPJ.