Actualités du secteur

Cette année, la Journée nationale des patriotes sera célébrée le 23 mai, jour chômé, férié et payé selon la Loi sur les normes du travail.

Au fil de l’histoire, cette journée a connu plusieurs noms dont les plus connus sont la fête de la Reine, qui, à partir de 1901, soulignait l’anniversaire de la reine Victoria, puis la fête de Dollard, qui rappelait les hauts faits de ce héros, selon certains ou brigand, selon d’autres, et enfin, la Journée nationale des patriotes officialisée en 2002.

À l’occasion de cette journée, la majorité des salariés au Québec ont droit à un congé payé. Si un salarié est obligé de travailler, l’employeur doit lui verser une indemnité ou, à son choix, lui accorder un congé compensatoire en plus de le rémunérer pour sa journée de travail. Dans ce cas, le congé doit être pris dans les 3 semaines précédant ou suivant le jour férié.

Même un employé à temps partiel ou embauché depuis peu à droit à ce congé. Cependant, la norme sur les jours fériés ne s’applique pas au salarié qui s’est absenté du travail sans autorisation ou raison valable le jour ouvrable avant ou après le jour férié.

Pour plus d’information, visitez le site de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail.

Source: Ordre des CRHA, 2016
[En ligne] http://www.portailrh.org/nouvelles/fiche.aspx?f=110389
© 2019 Coeffiscience. Tous droits réservés. Conception & réalisation du site par HPJ.