Actualités du secteur


Des experts de l'industrie pétrolière et gazière réunis à Calgary croient qu'il est encore temps pour le Canada de prendre une place de leader dans le marché international du gaz naturel liquéfié. Ils participaient à une conférence sur l'avenir du secteur de l'énergie au Canada.

Le PDG de LNG Canada, une coentreprise formée par Shell, PetroChina, Kogas et Mitsubishi, croit que la construction de nouvelles infrastructures d’exportation est encore possible en Colombie-Britannique. Andy Calitz ajoute cependant que le Canada doit agir rapidement pour s’assurer une place sur le marché international du gaz naturel liquéfié. Selon lui, les pays du golfe Persique, l’Australie et les États de la côte ouest-américaine pourraient bientôt saturer le marché avec leurs exportations.

Plusieurs projets de port d’exportation pour le gaz naturel liquéfié ont été abandonnés en Colombie-Britannique au cours des dernières années.

David Tulk, un des copropriétaires de l’entreprise Gas Processing Management, croit de son côté que le gaz naturel canadien peut être extrait à moindre coût que le gaz de schiste américain. Le principal défi demeure cependant la construction d’infrastructures d’exportation.

Il pense aussi que les gouvernements fédéral et provinciaux devront en faire plus pour soutenir la construction de ces infrastructures.

La définition de la folie

Certains des représentants de l’industrie présents à la conférence croient cependant que le processus d’évaluation environnemental doit changer pour permettre la construction de nouveaux ports d’exportation et de nouveaux pipelines.

Le vice-président de l’entreprise Process Industry, Dennis Lawrence, affirme que l’abandon du projet de pipeline Énergie Est montre que le processus actuel est dysfonctionnel.

Les retards liés à l’évaluation poussent, selon lui, certaines entreprises à abandonner leurs projets d’investissement.

Lente reprise

Les représentants du secteur pétrolier font également preuve d’un optimisme prudent.

Le vice-président de Suncor, Steve Reynish, croit que la situation s’améliore rapidement en raison de l’augmentation des prix. Selon lui, l’offre et la demande seront bientôt en équilibre, ce qui pourrait entraîner une hausse des prix.

Source: Radio-Canada
Lien: http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1060911/gaz-naturel-liquefie-canada-petrole-conference-calgary
© 2017 Coeffiscience. Tous droits réservés. Conception & réalisation du site par HPJ.