Actualités du secteur

- Création de la plus grande société indépendante de pétrole et gaz en Europe
- En voie d'atteindre l'objectif de production de 750 000 à 800 000 barils d'équivalent pétrole par jour entre 2021 et 2023, correspondant à un taux  de croissance annuel de production de 6 à 8 %
- Synergies d'au moins 200 millions ? par an
- Émission publique initiale envisagée pour la 2e moitié de 2020

LONDRES, 1er mai 2019 /PRNewswire/ -- LetterOne et BASF ont fait part aujourd'hui de la finalisation de la fusion de leurs opérations pétrolières et gazières en vue de la création de Wintershall Dea, plus grande société indépendante d'exploration et de production de pétrole et gaz en Europe. La totalité des approbations nécessaires a été reçue de neuf pays, notamment l'Allemagne, la Norvège, le Royaume-Uni et la Russie.

Cette fusion est la plus importante connue par ce secteur depuis une décennie et Wintershall Dea, nouvelle société du pétrole et du gaz ainsi créée devient la plus grande société privée de l'énergie dans le monde. Depuis son siège à Kassel et Hambourg, les activités de Wintershall Dea s'étendent sur 13 pays sur l'ensemble de l'Europe, de l'Amérique latine, de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

La Société sera gérée par un conseil d'administration constitué de cinq membres : Mario Mehren, président-directeur général (PDG), Maria Moraeus Hanssen, adjointe au chef de la direction et directrice de l'exploitation (DOP), responsable pour l'Europe et la zone Moyen-Orient Afrique du Nord (MENA), Thilo Wieland, membre du conseil d'administration, responsable pour la Russie, l'Amérique latine et le secteur intermédiaire, Hugo Dijkgraaf, directeur des techniques informatiques (DTI) et Paul Smith, directeur administratif et financier (DAF).

LetterOne et BASF ont annoncé également aujourd'hui que Hans-Ulrich Engel, vice-président du conseil des administrateurs de BASF SE et Lord Browne of Madingley, président exécutif de L1 Energy, assureront la présidence non-exécutive tournante du conseil de surveillance de Wintershall Dea. Ce rôle sera tenu par Hans-Ulrich Engel pendant les quinze premiers mois. BASF et LetterOne recevront l'assistance de conseillers indépendants, Scott Nyquist, ancien associé principal et membre du conseil d'administration de McKinsey, et Matti Lievonen, PDG d'Oiltanking GmbH et ancien PDG de Neste Corporation.

En 2018, Wintershall et DEA auraient produit ensemble approximativement 590 000 barils d'équivalent pétrole (bep) par jour. Sur une base de réserves prouvées (1P), les réserves de la Société combinée se situeraient à 2,4 milliards de bep, correspondant à un rapport de production de 11 années. Les entreprises combinées de Wintershall et de DEA auraient dû avoir des ventes en 2018 de 5,7 milliards ?, un bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (BAIIDA) de 3,6 milliards ? et un résultat net de 1,1 milliard ?.

Sur la base de son portefeuille actuel de projets, Wintershall Dea est en voie d'augmenter sa production de l'ordre de 750 000 à 800 000 bep par jour entre 2021 et 2023, ce qui équivaut à un taux de croissance de production annuelle se situant entre 6 et 8 pour cent.

Lord Browne a commenté en ces termes la finalisation de la fusion :

« La taille est très importante dans cette industrie. On a très rarement l'occasion de créer une société de cette échelle et de cette qualité. Wintershall Dea va prendre un départ fulgurant, avec un portefeuille de projets produisant une expansion en tête du marché pour les années à venir. L1 Energy fait confiance aux capacités de Wintershall Dea pour générer une croissance durable d'une valeur allant très loin dans l'avenir. »

Hans-Ulrich a ajouté :

« Avec Wintershall Dea, nous créons la société européenne indépendante en tête de l'exploration et de la production, avec des exploitations internationales dans des régions essentielles. BASF et LetterOne combinent deux entités basées en Allemagne pour poser les fondations d'une progression forte et fructueuse pour Wintershall Dea. »

Des équipes ont préparé l'intégration des deux sociétés, notamment le développement du modèle de fonctionnement de Wintershall Dea ; l'identification des synergies continue d'avancer. La Société s'attend à réaliser des synergies d'au moins 200 millions ? à partir de la troisième année suivant la clôture de la transaction.

Les deux parties prenantes se sont engagées envers une croissance durable et rentable de Wintershall Dea. La Société ciblera une cote de crédit de catégorie investissement. Après la clôture, la coentreprise n'aura aucun encours de prêts aux actionnaires concernant BASF ou LetterOne. BASF et LetterOne prévoient de proposer des actions de Wintershall Dea dans un premier appel public à l'épargne (PAPE) au cours de la seconde moitié de 2020 en fonction de conditions de marché.

Notes
L1 Energy est le bras financier de LetterOne pour ce qui touche à l'énergie. LetterOne, fondée en 2013, est une entreprise internationale d'affaires dont le siège est au Luxembourg. La stratégie de LetterOne consiste à construire un nouveau portefeuille de sociétés fructueuses, dominantes dans leurs domaines et leurs secteurs. Elle effectue des placements à long terme de son propre capital dans des sociétés dont l'expérience sectorielle et l'expertise stratégique et géographique amélioreront les performances et profiteront à leur croissance. Elle a recruté des PDG, des équipes d'investisseurs et des conseils consultatifs de classe mondiale pour des financements à grande échelle. Elle achète et construit des actifs qu'elle peut développer dans le temps comme plateformes d'une croissance durable à long terme. Elle investit par l'intermédiaire de L1 Energy, L1 Technology, L1 Health et L1 Retail.

Source : Le Lezard
© 2019 Coeffiscience. Tous droits réservés. Conception & réalisation du site par HPJ.