Actualités du secteur


Le gouvernement du Québec accorde un prêt de 2 millions de dollars à l'entreprise Récupération globale de minéraux (GMR) pour soutenir la réalisation d'un projet de valorisation de résidus de bauxite à Saguenay. Évalué à plus de 9 millions de dollars, ce projet consiste à construire et à exploiter une unité de démonstration semi-commerciale sur le site de l'Usine Vaudreuil de Rio Tinto. Dix emplois seront ainsi créés dans la région.

Le ministre de l'Économie et de l'Innovation, M. Pierre Fitzgibbon, et la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Mme Andrée Laforest, en ont fait l'annonce aujourd'hui.

GMR a conçu une technologie qui permet le traitement et la valorisation des boues rouges, résidus corrosifs de bauxite issus de la production de l'alumine. Son procédé neutralise et conditionne les résidus, rendant possible l'extraction de l'oxyde de fer destiné à différents marchés, comme celui des matériaux de construction.

À terme, le projet d'investissement de GMR vise l'implantation à Saguenay d'une première usine de traitement à l'échelle commerciale, qui pourra également extraire plusieurs autres oxydes métalliques destinés à de nombreuses applications industrielles. À l'échelle industrielle, ce procédé contribuera à réduire l'accumulation de résidus de bauxite sur le site de l'Usine Vaudreuil et pourrait créer une centaine d'emplois dans la région.

L'aide financière provient du Fonds du développement économique, dont Investissement Québec est le mandataire.

Citations :
« Notre gouvernement réaffirme sa volonté de conjuguer développement économique et protection de l'environnement pour une économie verte et prospère. Le projet de GMR sera porteur pour notre secteur de l'aluminium et contribuera à la relance de l'économie du Saguenay-Lac-Saint-Jean en créant des emplois durables et payants. »

Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation

« Le secteur de l'aluminium fait partie intégrante du Saguenay-Lac-Saint-Jean et représente une source précieuse de développement économique. Les intervenants de l'industrie sont proactifs et réalisent des projets innovants qui aident la région à maintenir sa position stratégique en matière de production et de transformation de l'aluminium. C'est dans cet esprit que GMR a tissé ce partenariat prometteur avec Rio Tinto, afin de donner une deuxième vie aux résidus de bauxite issus de la production de l'alumine sur le site de l'Usine Vaudreuil. »

Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l'Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Faits saillants :

Fondée en 2011 dans l'État du Massachusetts, aux États-Unis, GMR s'est établie à Montréal en 2018.
En mars 2017, un accord de partenariat avec Rio Tinto a été signé après une démonstration du procédé technologique de l'entreprise dans une installation indépendante de Green Bay, au Wisconsin.
Les résidus de bauxite contiennent plusieurs minéraux pouvant être valorisés. Lors de la première phase du projet de GMR, de l'hématite sera récupérée afin d'être transformée en magnétite, un minéral utilisé notamment par les secteurs de la construction, de l'agriculture, de la fabrication additive ainsi que des peintures et des revêtements. 

Source : Cision
© 2021 Coeffiscience. Tous droits réservés. Conception & réalisation du site par HPJ.