Actualités du secteur

Hydro-Québec et Énergir sont fières d’annoncer un partenariat unique au monde qui permettra de diminuer d’un peu plus de 70 % la consommation de gaz naturel des clients participants, et donc de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) attribuables au chauffage des bâtiments résidentiels, commerciaux et institutionnels visés.

En effet, l’électrification accrue des bâtiments grâce à la biénergie permettra d’éviter 540 000 tonnes d’équivalent CO2 d’ici 2030, et ce, au meilleur coût pour la société. Le partenariat aidera donc le Québec à atteindre son objectif de réduire les émissions de GES de 37,5 % à l’horizon 2030 par rapport à leur niveau de 1990.

Le chauffage électrique des bâtiments met une pression importante sur le réseau d’Hydro-Québec lors des pointes de consommation hivernales. La biénergie constitue ainsi un excellent moyen de maximiser la part de l’électricité dans le chauffage des bâtiments tout en limitant l’impact sur les pointes.

Concrètement, le remplacement de systèmes de chauffage fonctionnant uniquement au gaz naturel par des systèmes biénergie permettra de chauffer les bâtiments à l’électricité la grande majorité du temps et d’avoir recours au gaz naturel seulement par grand froid.

Le gouvernement du Québec a participé activement à l’élaboration de la solution et a signifié son appui en publiant un décret de préoccupations économiques, sociales et environnementales dans lequel il souligne l’importance du projet dans l’atteinte des cibles du Plan pour une économie verte 2030 (PEV 2030). Un budget de 125 millions de dollars est d’ailleurs prévu dans le Plan de mise en œuvre 2021-2026 du PEV 2030, afin de financer des initiatives visant à créer une complémentarité optimale des réseaux électrique et gazier. Les deux distributeurs soumettront bientôt un dossier à cet égard à l’approbation de la Régie de l’énergie.

Citations

« L’un de nos grands défis collectifs est de réduire les émissions de gaz à effet de serre au plus bas coût possible. Le partenariat pour la biénergie constitue un moyen idéal de relever ce défi. En permettant d’électrifier les bâtiments de manière intelligente, la nouvelle solution biénergie marque une étape importante vers l’atteinte des objectifs de réduction des GES dans ce secteur. »
— Éric Filion, vice-président exécutif – Distribution, approvisionnement et services partagés, Hydro-Québec

 « Ce partenariat avec Hydro-Québec symbolise parfaitement ce que veut dire la bonne énergie, à la bonne place, au bon moment et au meilleur coût possible. La complémentarité avec l’électricité s’inscrit dans la nouvelle vision – Cap sur 2030 – dont s’est dotée Énergir, qui nous permet d’être un acteur clé pertinent face aux enjeux climatiques, économiques et sociaux pour nos clients et le Québec et d’accroître notre contribution dans les efforts de réduction de GES au Québec. »
— Stéphanie Trudeau vice-présidente exécutive-Québec, Énergir 

Faits saillants :

  • Le Plan pour une économie verte 2030 (PEV 2030 ou PEV) du gouvernement du Québec a établi la cible de réduction des GES à 37,5 % par rapport à 1990, d’ici 2030.
  • Le Québec a la chance de pouvoir compter sur une énergie renouvelable, l’hydroélectricité, à bon prix. Une plus grande électrification permettra ainsi d’atteindre les cibles de réduction des GES fixées dans le PEV.
  • L’électrification complète de l’économie pose toutefois certains défis en matière de coûts et de temps et constitue un enjeu de taille lors des pointes de consommation hivernales.
  • La biénergie permettra d’éviter des coûts importants à la société québécoise. À l’horizon 2030, elle représente des économies de 1,5 milliard de dollars par rapport à l’électrification complète des marchés visés qui s’alimentent actuellement au gaz naturel, montant qui aurait entraîné des hausses de tarifs pour les clients des deux distributeurs.
  • Au Québec, les périodes de pointe se produisent en hiver, lorsqu’un très grand nombre de clients utilisent des systèmes de chauffage et d’autres appareils énergivores en même temps. Il est donc fondamental de gérer intelligemment la consommation d’énergie à ces moments-là pour réduire les pointes.
  • Hydro-Québec et Énergir annoncent donc un nouveau partenariat pour réduire les émissions de GES attribuables au chauffage d’une partie du parc de bâtiments résidentiels, commerciaux et institutionnels au moyen d’une nouvelle solution biénergie alliant l’électricité et le gaz naturel.
  • La biénergie est un mode de consommation d’énergie déjà offert aux clients d’Hydro-Québec. Elle consiste à utiliser l’électricité comme source d’énergie principale, dans une proportion d’environ 70 %, et un combustible comme source d’appoint lors des périodes de pointe où l’électricité coûte le plus cher.
  • Cette collaboration inédite entre deux grands distributeurs d’énergie permettra d’éviter GES de 540 000 tonnes d’équivalent CO2 à l’horizon 2030.
Source : Énergir
© 2021 Coeffiscience. Tous droits réservés. Conception & réalisation du site par HPJ.